Cette maladie fait partie des maladies les plus fréquentes chez le chien sur notre île.

Il s’agit d’une atteinte parasitaire transmise par les piqûres de moustiques tigre.

Lors de la piqûre, le moustique va transmettre le parasite sous la forme d’une larve. Celle-ci va migrer sous la peau du chien jusqu’à arriver, à son état adulte, dans le cœur et l’artère pulmonaire.

Cette atteinte peut fatiguer l’animal, l’affaiblir et au bout de quelques mois, entraîner des atteintes irréversibles du cœur.

Nous pouvons diagnostiquer la dirofilariose grâce à une prise de sang et un test rapide mais son traitement n’est pas aisé, il nécessite des hospitalisations répétées de l’animal.

Cette maladie s’anticipe, il existe différents protocoles (comprimés, pipettes, injections), à donner tout au long de la vie de l’animal, qui permettent de l’éviter.